mes films documentaires

retour à la page film

revue de presse de
"Pétroliers de la honte, la loi du silence"

Télérama

Patrick Benquet, journaliste et réalisateur, s'est mouillé pendant plus d'un an pour une enquête plutôt galère.
Ce documentaire fait émerger la sincérité des uns, la lâcheté des autres. Tous se renvoient la balle, de l'armateur louche à l'assureur peu rassuré sur l'état de certains navires. La caméra se promène sur le pont de certains rafiots rafistolés : des kilos de rouille, des blocs entiers disjoints, l'eau qui monte à l'abordage.
Construit comme une progression logique de constations et de questions, cet excellent documentaire est un cri de colère face à l'inaction des « décideurs », qui font traîner les choses et n'appliquent guère les règlements. Rythmé et informatif, il montre du doigt ce qu'est, à ce stade, le pétrole : rien d'autre que du dollar liquide...

Le Monde

C'est au Bangladesh que Patrick Benquet a eu l'idée d'un film sur les pétroliers. Sur un chantier de démolition navale, il a vu des bataillons de petits hommes cassant d'énormes tankers échoués sur la plage, à mains nues, avec des chalumeaux, quelques poulies et de câbles rouillés. (...) Mais en Europe, les journaux télévisés imposaient d'autres images dramatiques : celle d'un bateau éventré, le Braher qui crachait sa cargaison empoisonnée sur les côtes des Îles Shetland. (...) « En creusant à partir d'une réalité - les marées noire) explique-t-il, on tire un fil. Il vous mène à quelqu'un qui vous dit : c'est la faute d'un tel, qu'on va voir. Autre fil, c'est la faute de tel autre et ainsi de suite. D'où ce documentaire un peu particulier, basé sur une enquête fouillée, bien plus longue et complexe que je ne l'avais prévue ». Un an et demi de travail. La difficulté était de maîtriser la multitude d'informations et de témoignages inédits, de ne pas tomber dans le dossier austère.

Haut de page